Expo « Il était une fois l’Orient Express », à l’IMA : un art de vivre et de voyager…

Expo Orient Express IMA Paris

 

Embarquez à bord de l’Orient Express à l’Institut du Monde arabe !

Depuis le 4 avril 2014, le mythique train de l’Orient Express est à quai sur le parvis de l’Institut du Monde arabe (IMA) à Paris, pour une magnifique exposition qui durera jusqu’à fin août 2014.

Une occasion unique de revivre la fabuleuse épopée de « cette icône de l’Art déco qui a fait le ravissement de générations de voyageurs, ouvrant grand à ceux-ci les portes de l’Orient » (1), et de se prendre pour l’un de ces voyageurs privilégiés du tout début du 20ème siècle, – militaires anglais en route vers « les Indes », archéologues en partance pour des fouilles en Syrie, en Irak et en Iran, diplomates, marchands, touristes fortunés et journalistes en quête d’aventure -, prêts à s’enfermer 96 heures dans ce palace roulant, pour relier Paris à Constantinople (2), quand ils ne restent pas bloqués 5 jours de plus dans la neige par -25°C près de la frontière turque, comme ce fut le cas en 1929 (3) !

Pour les fans de polar, ce sera surtout l’occasion de revivre  – comme si on y était ! -, l’enquête du célèbre Hercule Poirot dans « Le Crime de l’Orient Express » d’Agatha CHRISTIE (1934) et de retrouver l’inspiration à l’origine de films comme :

  • « Une femme disparaît (The Lady Vanishes » de Hitchcock (1938),
  • « Bons Baisers de Russie » de Terence Young (1963),
  • Ou « Sherlock Holmes attaque l’Orient Express » de Herbert Ross en 1976.

Voiture-bar du Train bleu – Photo ©Jérôme Galland/SNCF

L’exposition commence sur le parvis de l’IMA par la visite de 3 des plus célèbres voitures de l’Orient Express, classées au titre des monuments historiques et entièrement restaurées (c’est pourquoi il est impératif de réserver son créneau de visite et confortable, pour les plus courageux, de s’inscrire aux toutes premières sessions !)

Accueillis par un personnel en livrée, on visite tout d’abord :

  • la voiture salon Pullman « La Flèche d’Or » N°4159, avec ses panneaux de bois à décor de pâte de verre signés René Lalique, ses énormes fauteuils à oreilles et motifs Art déco, sa moquette épaisse et ses tables en bois couvertes de tout ce qui peut servir à passer le temps agréablement : champagne, thé, vins et alcools, journaux et jeux de carte, lorgnons et fume-cigarettes… témoins du raffinement et du luxe de l’époque
  • puis c’est une voiture-lit, où sont reconstituées à travers de nombreux accessoires les cabines de Mata Hari, Baden Powell et James Bond, et celle où l’on découvre, surpris et horrifié, le cadavre de Cassetti alias Ratchett , l‘antipathique victime du « Crime de l’Orient-Express”, lardé de 12 coups de couteau…
  • Enfin, c’est la voiture-bar-restaurant du « Train Bleu » N°4160 équipée d’un piano, d’un bar en acajou massif et de somptueux décors de bouquets de fleurs en verre sur fond argent, où l’on retrouve à chaque table les signes de la présence du détective belge Hercule Poirot.

 

no images were found

A la descente du train (!), le visiteur se trouve ensuite face à l’emblématique locomotive à vapeur 230G 353 qui, réformée du service commercial en 1970, a fait une seconde carrière sur le tournage de films et les événements spéciaux.

Le temps d’une photo souvenir devant la loco, avec en fond la façade à moucharabiehs de l’Institut du Monde arabe, et la visite se poursuit à l’intérieur du musée sur 2 étages en sous-sol, où une scénographie magnifique signée Clémence FARRELL (expo Titanic à Cherbourg, entre autres !) nous fait découvrir l’art du voyage sur les lignes du Simplon Orient Express (au départ de Paris, Londres ou Venise, vers Istanbul, Bucarest et Athènes), et du Taurus Express vers Alep, le Caire, Bassora et Téhéran, ainsi que leurs passagers les plus célèbres à travers vaisselle, malles, affiches publicitaires ou documents de voyage présentées dans d’imposantes malles-vitrines, et aussi images et bandes d’actualité projetées sur des écrans comme autant de paysages et d’images mouvantes aperçues par la fenêtre d’un train.

Une très grande réussite, qu’une visite au petit salon de thé intégré à l’expo ne ruinera certainement pas !

NOTES :

(1)   Il était une fois l’Orient Express, in : Infomag IMA, avr-sept 2014, p. 3
(2)   Il était une fois l’Orient Express, Hors Série Beaux Arts Magazine, p. 28
(3)   Il était une fois l’Orient Express, Hors Série Beaux Arts Magazine, p. 25

En Savoir plus :

  • Expo “Il était une fois l’Orient Express” à l’Institut du Monde arabe, du 4 avril au 31 août 2014 – 1 rue des Fossés St. Bernard, Place Mohammed V, 75005 PARIS 05Réservation en ligne

 

8 Commentaires dans “Expo « Il était une fois l’Orient Express », à l’IMA : un art de vivre et de voyager…

    • admin dit:

      Mon article a déjà presque 2 ans ! J’avais relu en hâte “Le Crime de l’Orient-Express” avant de visiter l’exposition de l’Institut du Monde Arabe, et à vrai dire, j’avais été assez déçue du manque de détails “pittoresques” à propos du train dans son roman. Comme je te l’ai dit, j’ignorais totalement que la Reine du Crime avait aussi écrit quelques années plus tôt sur le Train bleu, alors j’ai trouvé drôle de faire ce lien entre ton article et celui-ci ! Merci d’être passé, Syl.

  1. Le Tigre dit:

    La classe !
    Y’a la valise de 007 qui fait un écran de fumée quand le méchant l’ouvre ?

    ps: il semble que vous ayez oublié un guillemet à “Crime de l’Orient-Express”, deuxième point avant la galerie 🙂 [remarque à supprimer évidemment]

  2. Grace Bailhache dit:

    Waou merci pour cet article miss, je suis une fan d’Agatha Christie, le crime de l’orient express est de loin une de ses plus originaux, enfin il est dans mon top 10 dans cette catégorie, je n’aurais jamais imaginé la fin, et en plus, le choix du lieu, ce train mythique, une idée de génie. Je ne suis jamais allée à l’IMA, pour le coup, j’ai une très bonne motivation. Humm je t’adore toi !!! Ouille, je viens de voir qu’il faut réserver ? Sérieusement ?

    Grace

    • admin dit:

      Oui, mais en ligne ! Et de plus, je te conseille de te lever tôt et réserver le 1er créneau de la journée (you can do it !)… La visite commence par celle du train et on entre en groupe de 10, pas plus (c’est très “privilégié”, tu sais, cette expo !!!), alors le mieux pour ne pas faire de file d’attente, c’est de se lever tôt ! Et moi aussi, je t’adore ! Merci de t’être arrêtée chez moi (tu me raconteras ce que tu as pensé de l’expo, la scénographie est vraiment superbe !)

Laisser un commentaire