[Les Blogueuses préparent la St.Valentin] Le couple le plus glamour des séries télé policières…

Bruce Willis et Cybill Shepherd dans “Clair de Lune”

Cet article a été écrit spécialement dans le cadre de ma participation à la Saint-Valentin des Blogueuses organisé par Maïeva Voyage du blog Photo-tuto.fr. Hier, Maïder vous apprenait à confectionner des « Fortune cookies » spécial St. Valentin plein de messages rebelles ou réconfortants ; aujourd’hui, je vous propose de découvrir –ou redécouvrir – le couple le plus glamour des séries TV policières : Bruce Willis et Cybill Shepherd dans “Clair de Lune”

Pour préparer la St. Valentin, il nous fallait une série glamour, avec son lot d’Emmy Awards et de Golden Globes et des acteurs talentueux et sexy pour nous faire rêver…

« C’est un homme ! » (Saison 2, Episode 2)

Pour ceux qui n’auraient pas connu les années 80 (Arf ! Arf !), « Clair de lune » (en V.O. « Moonlighting ») est une série culte américaine créée par Glenn Gordon CARON (futur créateur du génial « Medium »), et diffusée sur ABC aux Etats-Unis entre 1985 et 1989, et en France en 1987 sur M6.

C’est surtout la série qui a révélé Bruce WILLIS…

Cybill SHEPHERD (Betsy dans « Taxi Driver » en 1976) y joue le rôle de Maddie Hayes, ex top model (“the Blue Moon shampoo girl”) propriétaire de l’agence de détectives « Clair de Lune », et Bruce WILLIS celui de David Addison, l’enquêteur en chef de l’équipe, toujours plus prompt à s’amuser qu’à prospecter de nouveaux clients et faire tourner la boîte.

« Vous, moi, l’agence… » (Pilote)

Les habitudes changent lorsque la belle Maddie, après un revers de fortune, accepte de garder l’entreprise en s’associant à David, et s’implique peu à peu dans les enquêtes souvent délirantes de l’agence et dans une histoire d’amour hautement conflictuelle avec son associé.

En 2007, la série fait partie du classement des 100 meilleures émissions de télé de tous les temps du « Time » et le couple Maddie-David des 26 plus beaux couples du « TV Guide » américain.

A la fois comédie policière et romantique, la série est connue pour ses fréquentes ruptures du pacte fictionnel ou « 4ème mur » et pour ce qu’on a appelé le “syndrome Clair de Lune”, dont nous reparlerons dans de prochains articles. Mais n’anticipons pas et découvrons plutôt en images le portrait de nos deux héros…

Elle…

Belle (elle a fait sa 1ère couverture de magazine à 17 ans (1×3)), sophistiquée et un peu snob, c’est une accro du contrôle (« Les chaussures assorties au sac, David ! » (3×12)), plutôt égocentrique (« Moi, moi, moi, moi, moi ! » (3×14) et peu douée pour les relations humaines en général, le management en particulier (3×8). Elle reproche aux hommes… d’être des hommes, de n’avoir « aucune poésie » (2×7) et rêve d’un boyfriend jetable qu’elle n’aurait qu’à sortir de sa boîte quand elle en a besoin (2×17).

Mais surtout, c’est une furie, autoritaire (3×2), toujours à fleur de nerfs et plutôt violente : avec elle, il y a toujours « de l’orage dans l’air » (2X4)

Elle est en quelque sorte « la mégère (pas encore) apprivoisée » de Shakespeare, et le scénariste s’en donnera à cœur joie dans une adaptation spécialement conçue pour elle ! (3×7)

Et lui…

Lui, beau gosse, dragueur, fêtard, boudeur et… craquant (!), cache certaines fêlures et un manque de confiance (2×1, 2×6, 3×1, 3×12, 3×14, 3×15), malgré son optimisme affiché et son envie d’y croire.

Il adore chanter (1X4, 1×6, 2×8, 2×13, 2×16), joue de l’harmonica (1X6), est toujours plein de projets (« la ligne rouge du père noel » (2×10), 2×18), et défend la spontanéité et l’action, plutôt que la réflexion (3X2).

Fils d’un poissonnier de Philadelphie, il aura du mal à se positionner en face de Sam, le « vieil ami » de Maddie, astronaute spécialiste en physique nucléaire formé à Yale, quand David, lui, “compte bien passer son bac un jour”…(3×12)

« En v’là du glam’, en v’là ! »…

Cybill/Maddie est Rita, la chanteuse du Flamingo Cove...

Illustrant la différence des points de vue féminin et masculin qui les oppose souvent, le quatrième épisode de la saison 2 au titre en forme de clin d’œil : « Le Rêve était presque parfait » (en V.O. « The Dream Sequence Always Rings Twice ») est un magnifique hommage au jazz et au cinéma de l’Age d’or d’Hollywood, et aussi la dernière apparition devant les caméras d’Orson WELLES, à qui la chaîne, craignant une mauvaise réaction du public, avait demandé de présenter l’épisode.

Evocation du meurtre resté mystérieux d’un clarinettiste de jazz dans les Années ’40, Glenn Gordon CARON tenait en effet absolument à tourner les deux séquences du rêve de Maddie et de David en noir et blanc.

Cet épisode en forme de superproduction hollywoodienne aurait nécessité 16 jours de tournage (contre une semaine en moyenne pour une autre série) et coûté quelques 2 millions de dollars (au lieu de 900 000 pour un épisode standard d‘une série de l’époque).

A noter : C’est Cybill SHEPERD elle-même qui interprète les deux chansons présentées dans l’épisode.

Dans le meurtre tel que le rêve Maddie, Cybill SHEPHERD chante « Blue Moon », un standard jazz interprété notamment par Billie Holiday, et Bruce/David/Zak l’accompagne à la trompette dans un superbe duo…

Dans la version rêvée par David, Cybill, plus provocante encore, chante “I Told Ya I Love Ya, une chanson de Anita O’Day et Bruce/David/Zak joue les bêtes de scène en jouant de tous les instruments pour accompagner la chanteuse…

Les Blogueuses préparent la Saint-Valentin 2013, ça continue ! Demain, Bénédicte vous propose un Menu léger mais complètement aphrodisiaque pour la Saint Valentin. Soyez là !

Illustration MyBlackMinidress.com

Le mot mystère : CELIBATAIRE

En Savoir plus :

20 Commentaires dans “[Les Blogueuses préparent la St.Valentin] Le couple le plus glamour des séries télé policières…

    • admin dit:

      Yess !!! Perso, je suis amoureuse ! Si j’ai le temps, je ferai un album des photos les plus sexy de Bruce Willis dans “Clair de Lune” pour le 14… (les mecs n’auront qu’à aller se rhabiller !!!) Merci d’être venue jusqu’ici ! 🙂

  1. Grace dit:

    Coucou la miss,

    Je passais voir si la reine des séries tv était toujours aussi branché et si je pourrais poster un com. Intéressant que les blogueuses se mobilisent pour la saint valentin. Clair de lune, je me souviens avoir vu quelques épisodes en rediff mais j’avais plutôt craqué pour Remington Steele. Mais vouih autre couple, autre style. Mais ces deux là ont marqué c’est certain, je connais quelques fans.

    Bonne soirée

    Grace

    • admin dit:

      Hey ! Mais tu me manques, Grace ! Et puis tu sais, la Saint-Valentin, c’est l’occasion qui fait le larron, comme on dit ! Ca me donne l’occasion de changer un peu de registre, de passer du rouge sang au rose bonbon, du noir & rouge au noir & blanc très glamour. Un vrai bonheur ! A bientôt et ne déconnecte surtout pas ton blog de HC !

    • admin dit:

      Non, pire que ça ! Ce qui explique la nostalgie… La série est sans arrêt illustrée des tubes de l’époque et même si je ne revendique pas (ce n’était pas ce que j’écoutais), ça fait partie de mes souvenirs !

  2. Sylvie dit:

    Bon, moi j’étais en âge de regarder et même de tomber raide dingue de Bruce Willis ! Mais j’avais loupé ça ! J’ai beau avoir travaillé pas mal de temps pour la télé, ma culture tv est très moyenne voire nulle !
    Bref, il était vraiment pas mal le beau Bruce 🙂 ! Merci pour la séquence nostalgie !

  3. Apodioxe dit:

    Bon, je suis un peu dans le vague, je n’ai pas une bonne mémoire pour ce qui concerne mon enfance :-/ Je crois que je n’ai jamais vu Moonlighting donc dans les années 80, j’étais de ceux qui ne regardaient que les dessins animés ! Par contre, ce duo est glamour ça c’est certain, sur certaines des photos que tu as mis, il est plutôt beau garçon tout de même… Je vais essayer de regarder pour voir si ça me remémore des choses ! Merci pour ton article !

    • admin dit:

      Essayer, c’est l’adopter ! Et la 2ème chanson est tout-à-fait dans le style de notre Saint-Valentin des Blogueuses : “I told ya I love ya, now get out !” Elle se laisse pas faire, la gravure de mode, toujours toutes griffes dehors… Ca fait du bien !

    • admin dit:

      Mmmmh… Craquant, craquant, craquant ! Très loin de l’armoire à glace des films d’action qu’il a surtout fait après, je crois. Et en plus, c’est un super acteur. Il crève l’écran dans “Clair de Lune” !
      Merci d’être passée !

    • admin dit:

      Ce n’est qu’en passant par le titre des 2 chansons que j’ai pu trouver des videos pas trop “délavées” (!) de cette série qui, bien qu’ayant passablement vieilli, fait preuve d’une fantaisie assez surprenante, a inventé plein de choses qui nous paraissent aujourd’hui assez communes dans les séries et, – on le voit dans ce fameux ép 2×4 ultra glam en noir & blanc -, met les moyens qu’il faut pour s’inscrire dans l’histoire.
      J’ai adoré ! La série m’a même rendue nostalgique des années 80, parfois (beaucoup des tubes de l’époque en illustration sonore), et pourtant… !
      Merci pour ton commentaire

  4. Homeostasie dit:

    Mouarf … euuuh … Je passe mon tour ce coup ci ! Moi, en lisant “Moonlight au début, sans lire que c’était avec Bruce – je voyais un truc ringard de vampires 😀

    Hum …
    C’était même pas les dessins animés que je regardais dans les années 80 xD – mais les choux … roses, … que sais je 🙂

    • admin dit:

      Comment ça, tu passes ton tour ? Bruce Willis à tout juste 30 ans (avec des cheveux, ce qui ne gâche rien !) et – vraiment – bourré de talent et tu passes ton tour ? Euh… je peux le prendre aussi, ton tour ? Oh la la ! la jeunesse…

Laisser un commentaire