« Spotless », un nouveau « Breaking Bad » ?

Série télé Spotless

Comédie noire (avec quelques taches rouges)…

Nouvelle coproduction internationale de Canal+ signée Ed McCARDIE et Corinne MARRINAN, le pilote de « Spotless » tourné tout en anglais est en accès libre jusqu’au 23/03/2015.

Déjà intéressée par le sujet de « Sunshine Cleaning », le film de Christine Jeffs sorti en 2008 déjà présenté sur le blog – autrement dit le nettoyage de scène de crime ! -, je n’ai pu résister et je l’ai dévoré (façon de parler, bien sûr !) hier… à l’heure du déjeuner.

Un pilote façon « Very Bad Trip »…

Après un superbe générique, nous voilà à regarder à travers les yeux d’un jeune garçon ce qui semble bien être un cadavre flottant entre deux eaux, puis à le voir adulte en face d’un psy (ceci explique peut-être cela…) à commenter sa vie et son travail qui le met au contact quotidien avec la mort.

Jean Bastière, interprété par le très joli québécois Marc-André GRONDIN (rincez-vous donc l’œil ici) a quitté la France et sa famille pour Londres, où il a créé son entreprise de nettoyage industriel Clear Sky Cleaning Services, spécialisée – il en faut bien ! – dans le nettoyage après décès et la désinfection de scènes de crime.

« J’ai eu… une putain de belle journée ! », confie-t-il à la psy.

De fait, on le retrouve un peu plus tôt, justifiant son devis auprès d’un client incrédule :

Le Client : “Ca coûte un bras pour juste passer la serpillère !
Jean : On a un vol plané du 8ème étage, tête la première. Bel impact. Agents pathogènes, matière cérébrale, fragments d’os crâniens, cheveux, dents, matière fécale, 10 mètres de rayon, voire 15 même. Berceau d’infections genre hépatite, VIH,  touchons du bois…
[le client signe]
Jean : Pourquoi il l’a fait ?
Le Client : On s’en fout de ça !”

Mais Jean n’est pas blasé et, levant la tête, il imagine le saut de l’ange de la victime dans l’atrium d’un immeuble de bureaux…

Menant une vie apparemment bien rangée avec Julie sa femme (jouée par l’ultra séduisante Miranda RAISON) et leurs 2 enfants déjà ados, Jean est du genre soucieux. Il a une maîtresse (la fausse psy : son « secret ») et plein de soucis d’argent (oui, il faut maintenant répondre à un appel d’offres pour obtenir le boulot, et plus seulement graisser la patte à un flic !), quelques lourds secrets datant de l’enfance aussi, apparemment…

Changement de ton quand Martin, le frère aîné, débarque à Londres à l’improviste. A la façon du personnage barbu de « Very Bad Trip », l’acteur français Denis MÉNOCHET (qu’on a pu voir dans « Hannibal Lecter : Les Origines Du Mal » ou « Inglourious Basterds » de Quentin Tarantino) impose sa forte présence scénique pour nous embarquer dans l’une des embrouilles dont il a visiblement le secret.

L’ours Martin a traversé la Manche avec un congélo… rempli du cadavre d’une mule…remplie de capsules de drogue et compte sur son frère – dans son esprit, l’un des « Experts » –  pour récupérer la marchandise.

Jean le détrompe :

Martin : “Ca existe, ça comme taf ?
Jean : Oui, ça existe.[…]
Martin : T’es pas un expert Las Vegas, Miami et tout ça ?
Jean : J’suis un laveur de scène de crime : microbe, serpillère et tout ça »,

mais finit par mettre le pied dans l’engrenage qui fera de lui l’homme de main, le « nettoyeur » d’un mafieux local appelé Nelson Clay.

A la fin du premier épisode, on se dit que, comme dans « Breaking Bad », les circonstances vont sans doute se faire révéler à lui-même une figure de « bon père de famille ».

Hâte de découvrir l’acteur Brendan COYLE (le John Bates de « Downton Abbey »),  qu’on ne voit pas dans le pilote, dans le rôle du gangster Nelson Clay !

Avez-vous vu ou entendu parler de “Spotless” ? Regarderiez-vous cette série ?

 

 

 

 

 

 

 

 

2 Commentaires dans “« Spotless », un nouveau « Breaking Bad » ?

    • admin dit:

      Moi non plus ! Mais le pilote est dispo – en VF malheureusement ! – sur le lien que j’ai indiqué. Pour la suite, je suis comme toi, il faudra que j’attende, car je n’ai pas non plus Canal…

Laisser un commentaire