Fait soif ! … ou comment commander un p’tit verre en argot

Par ces temps de grosses chaleurs, vous serez peut-être heureux d’ajouter un peu de vocabulaire coloré à vos demandes répétées au barman du coin… Celui-ci est tiré du “Dictionnaire de l’Argot moderne”, établi par Géo Sandry et Marcel Carrère, Commissaire de Police à la Sûreté nationale, paru en 1953 et réédité 16 fois ! Prenez-en de la graine !

C’est dit, il fait trop chaud ! Vous avez beau vous rincer le cornet, pomper, picter, siffler godet après godet, vous êtes vacciné au salpêtre, vous crachez des pièces de 10 sous… Obligé d’aller au troquet commander au loufiat la resucée de picrate, le coup de rouquemoute ou de blanco qui va bien…

Il y a longtemps que, chez vous, la moussante ou le jaja ont remplacé lolo et Vittel-menthe ! A peine un p’tit noir le matin, un jus, un caouah, histoire d’ouvrir les yeux après une bonne teintée (mufflée, ourdée), que c’est l’heure du p’tit blanc sur le zinc entre potes. Pastaga, pernaga, peu importe la marque ! Le lait de panthère, de tigre ou de chameau, c’est la pictance du soulot !

Par ici les litrons, kils de rouge, de pinard, de tumec (!), rincettes et surrincettes, quitte à être poivre, plein comme un oeuf, paf, rond, rétamé… Quand on a la dalle en pente, il faut recharger les wagonnets !

Rincer, se faire rincer, lichailler, picoler… Encore une larmichette de pétrole, vitriol, tord-boyau, casse-pattes, mazout, pichtegorne !

On va pas s’quitter comme ça ! Un rince-cochon et on remet ça !

En Savoir Plus :

Laisser un commentaire