Idée cadeau : les carnets rétro Pulp Fiction

Les « Pulp fiction » sont un peu à la première moitié du 19ème siècle américain ce que les séries TV policières sont pour nous aujourd’hui : un loisir coupable et addictif !

 

Dans l’Amérique des Années ’20 à ’50…

Née sous la Prohibition, cette littérature du crime d’abord basée sur la fiction s’intéressa vite aux exploits bien réels de bandits tels que John Dillinger, Al Capone, Ben Siegel ou le gang Barrow, que la radio répandait déjà dans tous les foyers.

Mug shots Ben “Bugsy” Siegel, Alvin Karpis et Machine Gun Kelly

Imprimée sur du papier de mauvaise qualité (d’où son nom de « pulp » fiction), cette littérature à deux sous (en fait, 10 cents !) aux histoires sensationnelles fit les beaux jours de la presse américaine à son apogée dans les années ’30, avant de disparaître aussi vite qu’elle était venue, du fait de la guerre.

Mais les « pulps » policiers connurent encore une intéressante métamorphose fin des années ’40 début des années ’50, lorsque, soucieux de retenir leur public, les éditeurs se mirent à exploiter le filon de la « bad girl », la femme fatale, incarnation du péché et de la tentation, qui allait inspirer aux illustrateurs les magnifiques couvertures qu’on connaît.

« Front Page Detective », « American Detective » ou « True Cases of Women in Crime » étaient alors les titres authentiques de ce genre littéraire unique dont on dit qu’il a amené les classes populaires à la lecture et transformé les journaux en médias de masse.

… et dans la boutique Sktv.fr

En cadeaux de secours ou cadeau « ciblé » pour amateur de polar (ou de femmes fatales !), la boutique sktv.fr propose des “Carnets rétro Pulp fiction” à écrire.

Ambiance film noir, leurs authentiques couvertures hautes en couleurs affichent tous les codes du genre : gangsters, flics, femmes fatales et gros titres racoleurs… Il ne vous reste plus qu’à raconter l’histoire sur les 200 pages de papier ivoire 13x18cm qui vous sont proposées !

Réellement “collector”, ils sont proposés par lot de 2. De quoi faire plus d’un heureux !

Offrez-lui sa femme fatale !

En Savoir plus :

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire