« Quai des Orfèvres » de H.G. Clouzot (1947)…

… ou la culture française de l’aveu. Du cinéaste Henri-Georges CLOUZOT, qu’on a, à raison, surnommé « le Hitchcock français », on connaît les thrillers policiers comme « l’Assassin habite au 21 » ou “les Diaboliques”, peut-être moins « Quai des Orfèvres », sorti en 1947, et qui marquait son retour à la réalisation après l’affaire du « Corbeau »… Adapté d’un polar […]