Polar breton : Buffet froid à Pouldreuzic, par Françoise LE MER…

Polar breton de Françoise Le Mer : Buffet froid à Pouldreuzic

Voilà une critique de polar qui ne m’occupera pas longtemps !  A polar breton facile et un peu mal foutu, critique expéditive. A vrai dire, Buffet froid à Pouldreuzic de Françoise LE MER ne vaut guère le temps qu’on s’y attarde…

Polar breton vraiment pas béton

Moi qui croyais avoir affaire à un polar régional – c’est très tendance en ce moment et c’est a priori le domaine de l’auteure -, voilà que je me retrouve enfermée dans un loft – pardon, un manoir ! -, en compagnie des 7 participants, – 10 si l’on compte le cuisinier, le majordome et l’employée de maison -, d’un obscur jeu de téléréalité. « La Voix », le « confessionnal », « missions » et éliminations, caméras et micros ne nous épargneront rien des pensées secrètes et des « stratégies » des participants pour gagner les 200.000 euros promis au « survivant » par le Maître du Jeu au terme de quatre jours. Accueillis avec un exemplaire des Dix Petits Nègres d’Agatha CHRISTIE au format poche (68), les lofteurs, un peu à la traîne par rapport au lecteur, comprennent qu’ils sont tombés dans un guet-appens mortel (188) dont ils ont peu de chance de réchapper.

Les Dix Petits Nègres, bis. Et pan pour l’originalité !

L’histoire à la base de cette vengeance est totalement invraisemblable et la narration ni simple ni naturelle de Françoise LE MER – une démonstration de l’étendue de son vocabulaire – ne fait rien pour arranger les choses. On se dit que c’est mal écrit, puis on se dit que ça doit être fait exprès… L’auteure raconte une histoire et en rajoute sur le ton pour convaincre le lecteur.

Bah, j’aurais essayé…

Grâce à ce polar breton, j’aurai au moins appris que Pouldreuzic se trouve dans le Finistère et que c’est le siège social de la société Hénaff. Normal que son château d’eau ressemble à une grosse boîte de pâté !

Un polar breton qui se passe à Pouldreuzic

Pouldreuzic et son château d’eau aux couleurs du pâté Hénaff…

 

En Savoir Plus :

Laisser un commentaire