Thriller : « La Nuit du Renard » de Mary Higgins Clark… (2/4)

La Nuit du Renard de Mary Higgins Clark

La Nuit du Renard de Mary Higgins Clark

Le débat sur la peine de mort

Après avoir étudié l’art du suspense dans « La Nuit du Renard » de Mary HIGGINS CLARK (1/4), on s’intéresse ici au thème de la peine de mort (en anglais : death penalty) qui sous-tend tout le roman, lui donne son intensité dramatique, sa tension et son cadre temporel.

Comme souvent dans le livre, il y a l’action (l’enlèvement et la menace de mort sur Sharon et le petit Neil, qui touchent personnellement Steve Peterson) et « la big(ger) picture » : le débat sur la peine de mort en Amérique, qui ouvre le roman.

Le tour des citations sur la peine de mort extraites de « La Nuit du Renard » de Mary HIGGINS CLARK, sorti en 1977.

Pour servir ce que de droit…

Le grand débat en arrière-plan : recueil des citations sur la peine de mort…

Rappel : l’état du Connecticut a rétabli la peine de mort en 1973.

  1. « Le rétablissement de la peine capitale est devenu la question la plus brûlante et la plus controversée dans ce pays depuis la guerre du Viêt-nam. Dans cinquante-deux heures très exactement, le 24 mars à onze heures trente, aura lieu la sixième exécution de l’année ; le jeune Ronald Thompson, âgé de dix-neuf ans, mourra sur la chaise électrique » (10)*
  2. [Sharon Martin] « Je pense, dit-elle, je crois que nous, notre pays, avons reculé d’un pas de géant vers le Moyen-Age » (11)
  3. [Steve Peterson] « Malheureusement, il semble n’y avoir qu’une seule manière d’arrêter des meurtriers potentiels : les traiter avec l’implacabilité dont ils font preuve à l’égard de leurs victimes. » (12-13)
  4. [Sharon Martin] « Comment quelqu’un peut-il prétendre jouer le rôle de Dieu ?  » (13)
  5. [Steve Peterson] « Je crois au droit moral… au devoir… de la société de se protéger elle-même, et au devoir du gouvernement de protéger la liberté sacrée de ses citoyens » (14)
  6. [Sharon Martin] « je crois la peine de mort dénuée de sens, indigne de l’homme civilisé. Je crois que nous pouvons préserver la sécurité des foyers et de la rue en mettant les grands criminels hors d’état de nuire, en leur infligeant des peines rapides et sûres, en votant les emprunts qui permettront de créer les centres de délinquants nécessaires et de rémunérer le personnel employé. Je crois que c’est notre respect pour la vie, pour toute vie, qui est la preuve finale que nous agissons en tant qu’individus et en tant que société » (14)
  7. « meurtre légalisé » (28), « un privilège récemment reconquis, le droit de tuer » (28)
  8. [Dans un article de presse, Sharon Martin, cite Voltaire] « Je ne propose pas sans doute l’encouragement du meurtre, mais le moyen de le punir sans un meurtre nouveau » (28)
  9. [Kate Thompson, la mère du jeune condamné à mort, à Steve Peterson] « Qu’éprouveriez-vous si c’était votre fils unique ? » (86)
  10. [Steve Peterson] « J’ai appris une chose durant ces deux dernières journées. J’ai appris qu’aucun homme n’a le droit de déterminer l’heure de la mort de l’un de ses semblables » (197)
  11. [Hugh Taylor du FBI appelle le bureau du gouverneur 19 mn avant l’exécution] « Faites en sorte que l’on puisse joindre le gouverneur à tout instant et arrangez-vous pour avoir une ligne disponible pour nos agents à LaGuardia et une autre pour la prison. Sinon, l’état de Connecticut entrera dans l’histoire pour avoir électrocuté un innocent » (212)

 

A suivre :
« La Nuit du Renard » de Mary HIGGINS CLARK (3/4) : Portrait d’un Serial Killer

 

(*) Note : la numérotation des pages fait référence à l’édition du Livre de Poche, publiée en 1977.

Cette série sur “La Nuit du Renard” de Mary Higgins Clark est ma première participation au Challenge New-York avec Café Powell –

En Savoir plus :

0 Commentaires dans “Thriller : « La Nuit du Renard » de Mary Higgins Clark… (2/4)

    • admin dit:

      Je l’ai lu un peu par hasard, je dois dire (à l’époque, ma fille devait l’étudier au collège…) Je me suis dit que si on l’étudiait en 3ème, et vu le petit nombre de pages, je pouvais y passer qq heures ! Et ça a été une très bonne surprise !!! D’où cet article à rallonge… J’ai à peine qques reproches que je listerai en conclusion de la série, mais tu verras, c’est vraiment pour dire ! A lire et à relire, oui, vraiment ! Merci d’être passée, Isa…

Laisser un commentaire