Citations Peaky Blinders (Saison 4)…

Citations Peaky Blinders en français

« Au beau milieu du morne hiver »… débarque la Saison 4 de Peaky Blinders. Flamboyante à plus d’un titre, riche de silences, d’animosités et de secrets, elle aligne les duels façon western et nous offre le meilleur sketch d’Alfie Solomons… Il mériterait d’être reproduit en entier dans les citations Peaky Blinders Saison 4 !

C’est aussi dans cette saison que Polly, paraphrasant largement Tommy Shelby, vit une épiphanie (voir ci-dessous : citations Peaky Blinders Saison 4, épisode 2). Maintenant que tout le monde est mort au moins une fois et que chacun se trouve dans la ligne de mire, la famille réussira-t-elle à resserrer les rangs ?

Lire aussi :

Citations Peaky Blinders, Saison 4

 

Citations Peaky Blinders Saison 4, Episode 1

Lizzie STARK à Thomas SHELBY : « J’ai emballé tous les cadeaux de Charlie, ils sont dans ta chambre. Thomas : Qu’est-ce que je lui offre ? Lizzie : Des chevaux, des voitures, des pistolets… »

Lizzie STARK à Thomas SHELBY : « Tu ne peux pas passer encore une année comme ça… Thomas : Le sexe, la liberté, le whisky sour, à quoi dois-je renoncer en premier, Lizzie. Hein ? »

Michael GRAY à Thomas SHELBY : « La vache, Tommy ! Tu te soucies de la famille, maintenant ? T’as envie de renouer ? Thomas : Avec qui veux-tu que je renoue ? – Michael : C’est vrai, ils sont tous foutus. Toute la bande ! »

Citations Peaky Blinders Saison 4 : Jessie Eden

Peaky Blinders, 4×01

Thomas SHELBY à Jessie EDEN : « Vous prétendez qu’il y a une disparité de salaire fondée sur le sexe ? »

Thomas SHELBY à Jessie EDEN : «  Il y a selon vous entre les hommes et les femmes travaillant à la découpe dans deux de mes usines une disparité de 10 shillings. Fort bien ! Je vais donc augmenter le salaire des ouvrières à la découpe de l’usine où nous sommes de 5 shillings… et je vais réduire de 5 shillings la paie des ouvriers qui travaillent à la découpe chez Rover, afin de respecter votre sacro-sainte parité. Et je dirai aux ouvriers qui ont des bouches à nourrir qui a eu l’idée de réduire leur paie ! »

Thomas SHELBY à Frances : « Dites au chef que nous serons 27 à table demain pour le réveillon de Noêl.  […] Il m’a semblé que Charlie apprécierait d’avoir un peu de compagnie, alors j’ai demandé à Johnny Dogs s’il connaissait quelqu’un qui aimait l’oie et il m’a répondu qu’il en connaissait 26. »

Citations Peaky Blinders Saison 4, épisode 1 (suite…)

Arthur SHELBY, regardant une de ses oies : « On est dans la même galère, ma vieille ! »

Michael GRAY à Polly GRAY : « Tu as d’autres messages pour Tommy ? – Polly : Oui, qu’il aille se faire foutre ! »

Ada SHELBY à Thomas SHELBY, lui tendant un cadeau : « Tiens, il est pour toi, celui-là ! Thomas : C’est quoi ? Une machine à remonter le temps ? – Ada : Mon Dieu, Tommy Shelby ! Ce sont des regrets ? »

Thomas SHELBY s’énerve : « Quiconque a envie de vivre d’autres Noëls, doit aller se mettre en lieu sûr. Ces ordures n’hésiteraient pas à tuer les enfants. Quand cette affaire sera réglée, chacun repartira de son côté. »

Le Chef italien découpant une oie à Thomas SHELBY : « J’ai du sang sur la main ! – Thomas SHELBY : Oh, moi aussi ! »

Thomas SHELBY au chef italien : « Avec la Main noire, soit tu flingues, soit tu te fais flinguer. »

Johnny DOGS à Thomas SHELBY : « On mange quand même de l’oie pour le dîner ? Thomas :  Si tu arrives à en voler une sur la route. Johnny DOGS : Sur la route pour aller où ? Thomas : On rentre à la maison, Johnny. On rentre à Small Heath. – Johnny DOGS (en romani) : « Tu restes le gitan de ta jeunesse, Tommy. »

Michael GRAY à Esme SHELBY : « Il s’agit de la mafia, là, tu piges ? Je suis en train de te parler de la mafia new-yorkaise, là, bordel ! – John SHELBY : Et alors, nous on est les Peaky Blinders, non ? – Michael GRAY : Non, John ! Tant qu’on n’est pas tous ensemble, y a pas de Peaky Blinders qui vaillent ! »

Citations Peaky Blinders Saison 4 : Arthur et Linda Shelby

Peaky Blinders, 4×01

Citations Peaky Blinders Saison 4, Episode 2

 

Thomas SHELBY : « Œil pour œil, c’est la règle. Ça s’appelle une vendetta. »

Thomas SHELBY à Johnny Dogs : « Je ne veux pas de gars bien, Johnny. Je veux des barbares. »

Thomas SHELBY : « 5 voix pour la paix, 2 voix pour la trève et 1 abstention. On part à la guerre ! »

Thomas SHELBY fait le discours funèbre de John : « C’est ainsi que John voulait partir. Dans les flammes. Mais la vérité, c’est que nous étions déjà morts ensemble, il y a longtemps. Arthur, moi, Danny Whizz-Bang, Freddy Thorne, Jeremiah, et John. L’armée s’était retirée. On se retrouvait complètement isolés. On avait épuisé toutes nos munitions. On n’attendait plus qu’une chose, que la cavalerie prussienne vienne nous achever. Pendant qu’on attendait, Jeremiah a suggéré qu’on chante Au beau Milieu du Morne Hiver. Mais on a eu la vie sauve. L’ennemi ne s’est jamais pointé. Et ce jour-là on a convenu… que tout ce qu’on vivrait par la suite serait du rab et que lorsque notre heure sonnerait, on se le remémorerait. »

Citations Peaky Blinders Saison 4 : l'enterrement de John Shelby

Peaky Blinders, 4×02

Thomas SHELBY à Polly GRAY : « C’est le langage de la vendetta. Ils tuent l’un des nôtres. On tue deux des leurs. »

Thomas SHELBY  à Curly : « Curly, prépare un bateau pour te débarrasser des corps. Et un autre bateau pour tous ceux… tous ceux qui désapprouvent mon plan. Parce que moi, j’irai jusqu’au bout ! »

Aberama GOLD : « 500 par tête, 1000 pour les deux, j’vous les mets où ? »

Michael à Polly GRAY : « Ecoute-moi. Je vais me rétablir doucement, mais toi, tu dois te rétablir vite ! Sans toi, Tommy perd les pédales et sans lui… Sans lui, on va tous mourir. Tu dois nous sortir de là. »

Citations Peaky Blinders Saison 4, épisode 2 (suite…)

Polly GRAY  à Thomas SHELBY: « J’ai compris quelque chose devant ce bûcher. Je suis comme toi désormais. Comme toi et Arthur. Je suis morte sur ce gibet. J’ai été sauvée in extremis. Tout ce que je vis maintenant, c’est du rab. Ce que je n’avais pas saisi avant ce matin, c’est que lorsqu’on est déjà mort, on est libre. Et ça c’est un putain de pied ! Ouais ! »

Le Sergent MOSS à  Linda SHELBY (à propos de Ada) : « Ils vont la prendre pour cible. – Linda SHELBY : Il faudra qu’ils attendent leur tour. Tout le monde veut la peau des Shelby ! »

Thomas SHELBY à Arthur SHELBY : « Les combats, ça rapporte. Encore plus quand on décide qui va gagner. »

Thomas SHELBY à Jessie EDEN : « Faites pas chier, lancez-la votre grève ! »

Arthur SHELBY à Thomas SHELBY : « Oh, cette puanteur ! Elle m’a manqué. – Thomas : Quoi, l’odeur des chiottes ? – Arthur : Non, je saurai pas le dire. L’odeur de Birmingham, de Small Heath. L’odeur d’ici. – Thomas : Ca nous replonge dans le passé. – Arthur : Il est où John, à ton avis ? – Thomas : Il a disparu. Arthur : Ça laisse un putain de vide. – Thomas : J’pensais qu’tu croyais au paradis. Arthur : Non. Pour John, ce serait plutôt l’enfer. – Thomas : Non. Ni l’un ni l’autre.  Il n’est tout simplement plus là. C’est comme pour Grace, Arthur. Ils sont juste partis. Ils sont partis. »

Citations Peaky Blinders Saison 4 : Luca Changretta

Peaky Blinders, 4×02

 

Citations Peaky Blinders Saison 4, Episode 3

 

Thomas SHELBY : « Bon, cette assemblée générale extraordinaire est maintenant terminée. On va pouvoir parler concret ! »

Linda SHELBY : « Comme aurait dit ma pécheresse de mère : veille à bien lui vider les couilles et à lui remplir le ventre. »

L’infirmière : « Excusez-moi, Mesdames, c’est interdit de fumer ici. – Polly GRAY : Oui, merci. On est au courant ! »

Thomas SHELBY : « Concentrez-vous sur tout ce qui nous unit ! Tout ceci est provisoire. »

Arthur SHELBY à un ouvrier gréviste : « Je chie sur ta révolution de mes deux ! »

Thomas SHELBY à Arthur SHELBY : « Y a 15 Italiens qui nous cherchent… – Arthur : Non, pas 15. Y en a 13 ! Je viens d’en buter 2. J’leur ai massacré la gueule avant de transformer leurs os en cendres. »

Linda SHELBY à Arthur SHELBY: «  Laisse M. Gold les liquider moyennant rétribution. C’est l’approche moderne, Arthur. »

Niall DEVLIN à Thomas SHELBY : « Aujourd’hui 2 hms se sont fait abattre et brûler pendant mes heures de travail et vous me demandez pourquoi je prends le train pour Glasgow ? »

Niall DEVLIN à Thomas SHELBY : « M. Shelby, si je peux me permettre, vous avez une floppée d’ennemis, des communistes, des italiens… »

Lizzie à Thomas SHELBY (à propos de ses rapports avec Linda) : « La pute qui surveille la vierge marie ! »

Polly GRAY  à Luca CHANGRETTA : « John était un bon p’tit gars… Arthur fait des efforts. Tommy c’est différentt. Vous prenez Tommy, vous épargnez les autres. »

Citations Peaky Blinders Saison 4 : Lizzie Stark

Peaky Blinders, 4×03

Citations Peaky Blinders Saison 4, Episode 4

 

Thomas SHELBY à May CARLETON : « Si je sors de Small Heath, je me fais abattre et j’ai pas le temps. »

Charlie STRONG à May CARLETON : « L’homme que vous attendez n’existe pas. »

Thomas SHELBY à Niall DEVLIN : « Je suis un chef d’entreprise. J’envisage toutes les possibilités. Mais, M. Devlin, je n’ai pas trahi ma classe. Au contraire, je sui sun parfait exemple de ce qu’un homme du peuple peut accomplir. »

Arthur SHELBY à Finn SHELBY : « De toute façon, à la fin c’est Dieu qui presse la détente. C’est pas nous qui choisissons qui aura la vie sauve et qui doit crever. C’est pas nous ! Ce qui faut, c’est tourner un bouton dans sa tête. »

Alfie SOLOMONS à Thomas SHELBY : « La grande différence entre le rhum et le gin, tu vois, Tommy, c’est que le gin porte à la mélancolie alors que le rhum, ça incline à la violence, tu vois, et ça permet aussi de se libérer du manque de confiance en soi. Et si j’ai bien suivi, t’as plus besoin d’un bon vieux rhum en ce moment que d’un gin, mon pote. »

Alfie SOLOMONS : « Et bien les rumeurs disaient vrai, tu vois plus très clair, hein. Tu clignes trop des yeux. Tu me suis ? Et tu empestes le charbon, la fumée et le canasson. T’es revenu à ton point de départ, Tommy ! »

Alfie SOLOMONS à Thomas SHELBY : « La vérité, c’est que t’en as plus pour longtemps et quand tu seras mort, Tommy, les étourneaux-là, ils vont becqueter tes beaux yeux bleux et les corneilles vont te dépouiller de ton or et de tes médailles et bientôt mon vieux, ce sera comme si t’étais jamais né ! »

Citations Peaky Bleaky Blinders Saison 4 : Thomas Shelby

Peaky Blinders, 4×04

Citations Peaky Blinders Saison 4, Episode 5

 

Lizzie Stark à Thomas SHELBY : « Oui, il est forcément de toi. Ce jour-là près du canal, où tu as baisé une autre que moi en pensée. Sauf que c’est pas elle qui est tombée enceinte. »

Thomas SHELBY à Lizzie STARK : « Tous ces morts, Lizzie… Place à la vie, bordel, hein ! »

Abe GOLD à Polly GRAY : « Vous savez, Polly, je pense que c’est grâce à vous si Tommy Shelby est resté en vie toutes ces années. – Polly GRAY : Tout comme lui aussi m’a maintenue en vie… »

Abe GOLD à Polly GRAY (en romano) : « Vous êtes un fantôme magnifique et libre ! »

Luca CHANGRETTA : « Je suis Luca Changretta. – SOLOMONS : Ah oui, je sais qui vous êtes, vous êtes du genre pas doué ! Vous venez de si loin. Vous venez dans ce pays pour tuer Tommy Shelby et pourtant, comment dire, eh ben il est toujours pas mort, si ? – Luca CHANGRETTA : Non – SOLOMONS : Donc bon, … – Luca CHANGRETTA : Pas encore. »

Luca CHANGRETTA à Alfie SOLOMONS : « Vous êtes un furieux, vous ! »

Ada SHELBY à Thomas SHELBY : « Et comment Tommy Shelby, officier de l’ordre, va-t-il contrecarrer un projet de révolution ? – Thomas : Jessie Eden a accepté mon invitation à dîner. – Ada : Oh mais que je suis bête, Tommy shelby va contrecarrer un projet de révolution avec sa queue ! »

Ada SHELBY à Thomas SHELBY : « Tout ceci ne pourra arriver que si tu restes vivant… – Thomas : Je prévois de le rester encore un peu. Et si je disparais, vous n’aurez plus qu’à retourner à vos anciennes vies. »

Citations Peaky Blinders Saison 4, épisode 5 (suite…)

Thomas SHELBY à Ada SHELBY : « L’armée britannique m’a contacté, Ada. J’ai dit pourquoi pas ? – Ada : Voilà ce que je vais faire graver sur ta tombe : Tommy Shelby : pourquoi pas ? »

Citations Peaky Blinders Saison 4 : le match de boxe

Peaky Blinders, 4×05

Citations Peaky Blinders Saison 4, Episode 6

 

Thomas SHELBY à Michael GRAY : « Le train part dans une heure, Michael. Fais un choix. Tu savais qu’on allait me flinguer et tu as choisi de ne pas me le dire. – Michael : J’ai choisi ma mère. – Polly GRAY  : Quand on aura réglé toutes ces histoires, on sera tous libre de faire nos propres choix. »

Audrey CHANGRETTA à Thomas SHELBY : « Non mais pour qui vous vous preniez, M. Shelby ? »

Citations Peaky Blinders Saison 4 : la vendetta

Peaky Blinders, 4×06

Arthur SHELBY aux hommes de main de Luca CHANGRETTA : « Cassez-vous. Tous ! Racontez à votre patron ce que vous avez vu aujourd’hui et rappelez-lui… qu’il faut pas jouer au con avec les Peaky Blinders ! »

Arthur SHELBY (à la famille SHELBY) : « Nos ennemis sont liquidés. Tous ! Morts et enterrés ! Pour la première fois depuis que moi et mes deux petits frères, Tommy et John, on s’est enrôlés dans le régiment de cavalerie du Warwickshire, on a la paix… »

Thomas SHELBY à Frances : « Je sais ce que c’est. C’est juste un débat entre moi et moi à propos de moi ! »

Polly GRAY à Thomas SHELBY: « On le porte peut-être en nous. Parce qu’on est des Shelby. C’est dans notre sang de Romanichels : on vit quelque part entre la vie et la mort, dans l’attente de la suite. Et à force, on finit par l’accepter. On serre la main des démons et on poursuit notre chemin. »

Thomas SHELBY à Frances : J’ai fait une découverte, Frances. Il n’y a pas de repos pour moi en ce bas monde. On verra bien dans l’autre ! »

Thomas SHELBY à Polly : « Polly, j’ai eu une idée. – Polly : Tu fais chier ! »

Citations Peaky Blinders Saison 4 : Alfie Solomons sur la plage de Margate

Peaky Blinders, 4×06

La tension est à son comble dans cette magnifique saison 4 des Peaky Blinders, sanglant jeu du chat et de la souris où l’on compte ses morts. Dans le comique, dans la tristesse comme dans l’action, cette saison est une succession de morceaux de bravoureSteven KNIGHT n’hésite pas à nous berner et à jouer avec nos nerfs…

Si Thomas Shelby a toujours un plan d’avance et se montre un incroyable meneur d’hommes, on ne peut s’empêcher de penser qu’il va au-devant des problèmes lorsqu’il traite avec l’armée et le gouvernement tout en infiltrant les rangs des syndicalistes et en briguant l’élection au parlement pour le Parti travailliste.

Hâte de découvrir la suite à travers les citations Peaky Blinders Saison 5 !

 

Suivez nous sur Twitter, Facebook ou Instagram

 

En Savoir plus :

Laisser un commentaire