Citations Peaky Blinders (Saison 5)…

Citations Peaky Blinders en français

Essentiellement préoccupée de politique, hachée dans sa forme, sombre et angoissante au possible sans apporter de solution, la saison 5 de Peaky Blinders a été, pour moi, l’un des plus pénibles à suivre. Quand le gang de Birmingham s’inscrit dans l’histoire, heureusement, il reste les citations Peaky Blinders saison 5

Traverser le siècle avec les Peaky Blinders, qui l’aurait imaginé ? Well, Steven KNIGHT l’a fait ! Dans la saison 5, le nouvel ennemi de la famille est le fascisme montant dans l’Angleterre post-krach de 1929. Au risque de n’être plus compris de personne, le désormais député travailliste Thomas Shelby poursuit sa stratégie d’infiltration. Il se rapproche d’Oswald Mosley, futur leader de l’Union des Fascistes britanniques et signe une trève avec les Billy Boys…

Toujours aussi violente, mais moins authentique, décidément moins vraisemblante, la série déçoit avec cet ennemi que personne ne peut aimer ou admirer. Et Grace est de retour (mais pourquooooi ?) qui tente d’amener Tommy au suicide, une malédiction familiale, parait-il ! Une apparition et une tentative dans chaque épisode ou presque. Où cela nous mène-t-il ?

En attendant la sortie prochaine de la saison 6, on se replonge dans les citations Peaky Blinders saison 5 qui rendent parfaitement le malaise.

Lire aussi :

 

Citations Peaky Blinders, Saison 5

Citations Peaky Blinders Saison 5, épisode 1

Polly GRAY à Arthur SHELBY : « Attends, Arthur. De quoi tu parles ? Comment c’est possible ? – Arthur : C’est possible parce qu’à 6h ce matin à New-York, la bourse de Wall Street s’est effondrée, comme un train qui déraille. Et ce qui est sûr, c’est qu’on était à bord. »

Thomas SHELBY à son fils Charles : « Ecoute-moi bien. Ta jument souffrait […] C’était la seule chose à faire. – Charles : Non ! C’est la seule chose que toi, tu sais faire ! Tirer sur les chevaux, tirer sur les gens ! Tout le monde le dit ! »

Citations Peaky Blinders Saison 5 : une photo de l'épisode 1

Peaky Blinders, 5×01

Citations Peaky Blinders Saison 5, épisode 1 (suite…)

Thomas SHELBY à Arthur : « Il faut que je réfléchisse. – Arthur : Ah, je vois. Tu y arrives mieux quand t’es tout seul, c’est ça ? – Tommy : Je ne serai pas tout seul. Je ne suis jamais seul ! »

Arthur SHELBY à Linda : « Je sais qui je suis, Linda. Ouais, je sais qui je suis et je m’accepte comme je suis. Et c’est pas trop tôt ! Je l’assume enfin.  Toi aussi, il faut que tu m’acceptes. […] Tu veux quoi ? Le président ou le concierge ? »

Thomas SHELBY au Garrison : « Qu’ils se la foutent au cul, leur bourse de merde ! »

Thomas SHELBY à Lizzie : « Ceux qui fabriquent les lois sont au-dessus des lois. » 

Thomas SHELBY à Lizzie : « Nous sommes propriétaires des cordes, plus personne ne peut nous pendre. »

Ada THORNE à Thomas SHELBY : « Il n’y a personne qui va te pendre, Tommy, tu vas y arriver tout seul. »

Polly GRAY à Ada THORNE : « Oh, ma chérie. C’est un bébé noir. C’est un bâtard. Et on est à Birmingham. Mais toi, tu t’en balances, parce que le monde a changé, que le bébé a des yeux de couleur or et que tu confieras tous les jours ta petite aux bons soins de ta tante Polly ! »

Thomas SHELBY à son chien : « Toi au moins tu me parles encore ! »

Thomas SHELBY à son fils Charles : « Arthur t’a expliqué ? – Charles : Il a dit que c’était la volonté de Dieu, mais toi, t’es pas Dieu ! – Tommy à lui-même : Non, moi je suis pas Dieu. Pas encore ! »

Citations Peaky Blinders Saison 5 : une image de l'épisode 1

Peaky Blinders, 5×01

Citations Peaky Blinders Saison 5, épisode 2

Charles SHELBY à Thomas : « Allez hue, bourrique ! »

Thomas SHELBY à Arthur SHELBY : « Quand j’arrive à dormir, je fais un rêve… Un rêve dans lequel quelqu’un convoite ma couronne. Peut-être bien Michael. »Citation Peaky Blinders Saison 5 : "Un chat noir m'est apparu..."

Thomas SHELBY à Oswald MOSLEY : « Je suis ma propre révolution. »

Thomas SHELBY à Oswald MOSLEY : « C’est Birmingham qui m’intéresse. L’Irlande m’emmerde ! »

Thomas SHELBY à Polly GRAY : « Un chat noir m’est apparu dans mon rêve la nuit dernière. Quand on rêve d’un chat noir, c’est qu’il ya un traitre dans les parages, c’est toi qui me l’as enseigné. »

Thomas SHELBY à Arthur SHELBY : « Un rêve de chat noir ne se trompe jamais, mon frère ! »

Thomas SHELBY à Aberama GOLD : « C’est vous qui avez fait ça ? – Aberama GOLD : « Avec un seul bras et un marteau ! Et mon immense douleur ! Et mon immense colère ! Ils l’ont tué, ils ont tué mon fils ! Ils lui ont mis une balle dans la tête et ils l’ont foutu sur une croix ! Il est mort, putain ! »

Thomas SHELBY à Aberama GOLD : « Si vous voulez attaquer les Billy Boys, vous avez besoin que je reste en vie. Vous avez tous besoin de moi ! »

Citations Peaky Blinders Saison 5 : photo de l'épisode 2

Peaky Blinders, 5×02

Citations Peaky Blinders Saison 5, épisode 3

La mère supérieure à Thomas SHELBY et Polly GRAY : « On ne fume pas dans ce lieu. – Tommy SHELBY : J’en ai rien à foutre. – La mère supérieure : On ne jure pas non plus. – Polly : Et on n’accuse pas non plus les innocents. Excepté vous ! VOUS n’en avez rien à foutre. »

Thomas SHELBY  à la mère supérieure : « Il y a Dieu et il y a les Peaky Blinders. Nous sommes à Small Heath. Nous sommes beaucoup plus accessibles que Dieu. »

Polly GRAY à la mère supérieure, après que Thomas lui a cassé ses lunettes : « Vous voyez un monde fracassé, à l’image de ces vies d’enfants battus. »

Michael GRAY à Thomas SHELBY : « Et donc, c’est quoi la stratégie ? – Thomas SHELBY à Michael : Toi, tu n’as qu’à sourire… – à Arthur : Et toi, tu ne souris pas. »

Citations Peaky Blinders Saison 5 : le gang à Westminster !

Peaky Blinders, 5×03

Thomas SHELBY  à Arthur et Michael : « L’homme que nous allons rencontrer est Ministre du Duché de Lancastre. Il est aussi vice-chancelier de l’Echiquier et membre du cabinet du Premier ministre de Grande-Bretagne. Vous avez déjà rencontré des sales types. L’homme que vous allez voir… est le diable. »

Oswald MOSLEY à Thomas SHELBY : « Vous avez tellement d’ennemis ! Mélangez le paquet et tirez une autre carte ! « 

Lizzie SHELBY à Linda : « On n’a pas ce qu’on mérite, mais ce qu’on veut bien prendre. »

Thomas SHELBY à Polly GRAY : « Une dernière exécution et je n’aurai plus rien à faire ici. »

Thomas SHELBY à Ben YOUNGER : Mon frère et moi sommes la même personne. »

Gina offre la Statue de la Liberté à Polly : « La Liberté, elle-même. – Polly : Elle me fait l’effet d’une arme. »

Polly GRAY à Gina : « Tu vois, on cherche tous à se faire la malle. Mais on ne part jamais. »

Gina GRAY à Polly : « Et moi, je suis Américaine.  On ne se contente pas de tourner en rond, nous. On se fixe un cap et on s’y tient ! Et mon bébé verra le jour à New-York. »

TS à Lizzie : « Tout m’appartient, Lizzie. Absolument tout ! »

Ts à Lizzie : « Quand tu te maries avec un Shelby, tu restes mariée à vie, putain ! »

Arthur : « Moi aussi, j’ai du cœur ! J’ai du cœur, moi aussi ! Mais ces mains, ces mains sont celles du diable ! »

Citations Peaky Blinders Saison 5 : une photo de l'épisode 3

Peaky Blinders, 5×03

Citations Peaky Blinders Saison 5, épisode 4

Jimmy McCAVERN à Tommy SHELBY : « C’est vraiment dommage, je me faisais une joie de vous tuer ! – Tommy : Il va vous falloir faire la queue. »

Tommy SHELBY à Aberama GOLD, vantant les mérites de Polly : « Jeune elle est,  quand elle foule pieds nus le pavé. »

Tommy SHELBY à Ada THORNE (à propos de la psychanalyse) : « Y a rien qui me concerne dans ces bouquins. Tout ce blabla sur le sentiment de culpabilité. Hein ? Culpabilité ? Putain, quelle culpabilité ? »

Ada THORNE à Tommy SHELBY (à propos d’opium) : « Il t’en reste beaucoup ? – Tommy : 7 tonnes ! J’avais peur de manquer, tu sais ! » ( !!!)

Tommy SHELBY à Jimmy McCAVERN : « Avec moi, ça va, jusqu’à ce que ça n’aille plus ! Et alors rien ne va plus. »

Arthur SHELBY à Linda : « Il faut que tu me pardonnes, Linda. Cet animal que j’ai en moi, quand il se libère, j’arrive pas à le calmer. Putain, Linda ! Sans toi j’suis bon à rien. »

Linda SHELBY à la cantonnade : « Vous tous, les Peaky Blinders, je vous maudis ! Allez tous cramer en enfer ! »

Citations Peaky Blinders Saison 5 : photo de l'épisode 4

Peaky Blinders, 5×04

Citations Peaky Blinders Saison 5, épisode 5

Lizzie SHELBY à Tommy qui boit comme un trou : « Tommy ! Tom !!! T’es dans la merde jusqu’au cou ! Ce type est un monstre ! – Tommy : Lizzie, je fais ça pour une raison : faire tomber cette raclure. – Lizzie : D’accord mais pourquoi ? Tommy, pourquoi ? – Tommy : Je fournis au gouvernement britannique des informations sur son organisation et en retour j’obtiens des conditions favorables dans des contrats d’armement. – Lizzie : Non, tu le fais parce que tu penses qu’il faut torpiller ce type. J’ai vu ton visage lorsque Mosley parlait. Tu le fais parce que tu penses que c’est ce qu’il faut faire. Cette fois tu as voulu faire des choses qui font du bien parce que tu peux te le permettre. »

Arthur SHELBY à la cantonnade : « Si y en a qui sont encore en vie, sachez qu’il faut pas jouer au con avec les putains de Peaky Blinders ! »

Tomas SHELBY à Arthur SHELBY : « J’avais en tête des stratégies plus compliqués pour M. Mosley, mais il a mal parlé à ma femme. On va être occupés pour quelque temps, mon frère. »

Citations Peaky Blinders Saison 5 : une photo de l'épisode 5

Peaky Blinders, 5×05

Citations Peaky Blinders Saison 5, épisode 6

CHURCHILL à Thomas SHELBY : « Et votre mère est probablement née sous une tente ? – Tommy : Ma grand-mère est née sous une tente.  Ma mère, sur une péniche ! – CHURCHILL : Et vous êtes toujours disposé à répondre avec insolence aux hommes mieux nés que vous ? – Tommy : Un homme doit me prouver qu’il vaut mieux que moi et non me brandir son certificat de naissance. Moi, je n’en ai pas, donc ça n’a aucune valeur à mes yeux… »

CHURCHILL à Thomas SHELBY : « Mais quand j’entends discourir ce Mosley, je vois les pousses vert tendre d’une nouvelle guerre surgir de terre entre ses pieds. Et vous voyez exactement la même chose que moi. C’est pour ça que vous vous mettez en travers de son chemin. »

CHURCHILL à Thomas SHELBY : « Je finis un cigare et une heure plus tard, j’en veux un autre. Parfois le pont qui mène d’une heure à l’autre est aussi fragile que ça. Mais empruntez-le quand même. Une tente, puis une péniche, puis une maison, et aujourd’hui un manoir… Ce n’est quand même pas rien, vous ne trouvez pas ? – Tommy : Oui, ce n’est pas rien. »

Michael GRAY à Thomas SHELBY : « C’est pour toi que je fais ça, Tommy. L’heure est venue et tu le sais. Maman s’en va. John est mort. Arthur a besoin de se faire soigner. Le mec d’Ada s’est fait tuer en plein sur ton territoire… parce que t’as déconné ! Vas-y, plante-moi ! A l’ancienne ! Ou alors, vois ça pour ce que c’est : une succession naturelle, qui devra bien arriver un jour. »

Citations Peaky Blinders Saison 5 : une photo de l'épisode 6

Peaky Blinders, 5×06

Citations Peaky Blinders Saison 5, épisode 6 (suite…)

Thomas SHELBY  à Gina GRAY : « Et toi, tu peux dire à ta famille… – Gina : Laisse-moi deviner : faut pas jouer au con avec les Peaky Blinders, c’est ça ? »

Thomas SHELBY  à sa famille : « Et maintenant, les gars, une réunion subsidiaire pour la génération… qui se retrousse les manches ! »

Aberama GOLD à Thomas SHELBY : « Donc si je comprends bien, tu vas te retrouver sur scène pendant qu’un tireur psychopathe bourré de cocaïne visera un homme à même pas un mètre de toi ? – Tommy : Bienvenue dans la famille, Aberama ! »

Alfie SOLOMONS à Thomas SHELBY : « Alors, quand c’est qu’t’as pigé qu’j’étais pas vraiment mort ? – Tommy : Vous m’avez écrit une lettre, Alfie. – Alfie : Ah ouais ? – Tommy : Oui, pour prendre des nouvelles de votre chien. »

Alfie SOLOMONS à Thomas SHELBY : « J’étais étendu là sur le sable et quand la mer s’est mise à monter, j’suis revenu à moi. J’me rappelle, j’ai regardé autour de moi et je m’suis dit : Merde alors, si l’enfer c’est comme ça, ça ressemble vachement à Margate ! »

Thomas SHELBY  à Alfie SOLOMONS : « Alfie, je vais buter Oswald Mosley ! – Alfie : Ouais ben j’espère que tu t’y prendras un peu mieux avec lui qu’avec moi, hein ! »

Alfie SOLOMONS à Thomas SHELBY : « Depuis quand tu te soucies des apparences ? – TS : Depuis que je fais de la politique ! »

Thomas SHELBY  à Alfie SOLOMONS : « Je vais continuer, jusqu’au jour où je tomberai… sur plus fort que moi. »

Citations Peaky Blinders Saison 5 : une photo de l'épisode 6

Peaky Blinders, 5×06

Citations Peaky Blinders Saison 5, épisode 6 (suite…)

Charlie STRONG à Thomas SHELBY : « Tu sais, Tom, ton gd-père aussi il est mort comme ça. Il s’est suicidé. Il parait que parfois, ces trucs, c’est de famille. Tom, la famille, tu t’en contrefous. Trace ton propre chemin. T’es un Romani. Reste pas en place ou sinon ça finira par te rattraper. »

Thomas SHELBY à Barney THOMASON : « T’avais pas besoin de médocs, il te fallait juste une nouvelle guerre, hein ? »

Thomas SHELBY à Jessie Eden, parlant de mosley : « Cette bête qui beugle là n’est qu’une bête. C’est comme un cheval. C’est le cavalier qui décide de la direction qu’elle prend ! »

Arthur SHELBY à Thomas SHELBY : « Parle-moi… – Tommy : Je crois que c’est arrivé, Arthur. J’ai trouvé plus fort que moi. C’est incompréhensible ! »

___________________

Mis à part l’épisode 5×2 – graphique et bourré d’action -, les seuls grands moments de la saison 5 des Peaky Blinders sont l’entrevue avec Churchill du dernier épisode et le retour du magnifique Alfie Solomons. Le nombre des citations Peaky Blinders Saison 5 pour ce dernier épisode s’en ressent d’ailleurs fortement…

Le moment est-il arrivé pour Tommy de prendre sa retraite et laisser place à la « nouvelle génération » incarnée par le traître Michael Gray ? Les bonnes intentions du chef de famille Thomas Shelby suffiront-elles  à l’empêcher de se perdre ?

 

Suivez nous sur Twitter, Facebook ou Instagram

En Savoir plus :

Laisser un commentaire