Citations Peaky Blinders (Saison 1)

Citations Peaky Blinders Saison 2

Pour retenir les meilleurs moments d’une série, comme ceux d’un bon livre, la collection de citations est un must. Un recueil des citations Peaky Blinders m’aidera-t-il à arrêter le bruit et la fureur répandus partout par le gang de Birmingham, épisode après épisode, saison après saison ?

A chaque nouvelle saison de la série britannique Peaky Blinders, – 6 petits épisodes, pas plus ! -, c’est la même chose. Je suis tellement prise dans l’action, mobilisée par la musique, le bruit des ateliers sidérurgiques qui bordent la rue et celui des balles qui sifflent, scotchée par les images, la boue, le sang… et le regard de Cillian MURPHY, que ça passe trop vite vraiment !

Les niveaux de lecture et les thématiques abordées fusent et s’ajoutent les un(e)s aux autres dans cette impeccable série qui mêle reconstitution historique et guerres de gangs impitoyables. Dans ce tourbillon prenant, certaines paroles de Tante Polly dans 4×02 ont fortement résonné en moi et m’ont donné envie de partir à la recherche de toutes les citations Peaky Blinders, profondes ou même triviales…

Et j’avoue que ne suis déçue ni par les unes ni par les autres ! Bonne lecture…

Lire aussi :

Citations Peaky Blinders, Saison 1

Citations Peaky Blinders – 1×1

Freddy THORNE à Thomas SHELBY : « Tu sais quoi ? Il y a des jours où quand j’entends parler de raclée et de lames de rasoir, je regrette de ne pas t’avoir laissé prendre cette balle en France… – Et tu sais quoi ? Il y a des nuits où moi aussi, je le regrette… »

Polly GRAY à Thomas SHELBY : « On ne se cache rien dans cette famille. Tu n’as rien de plus à dire à cette assemblée, Thomas ? –Non. Rien qui regarde les femmes en tous cas. – Quand vous combattiez en France, ce sont pourtant les femmes qui ont fait tourner cet établissement. Qu’est-ce qui a changé depuis ? – On est revenus ! »

Grace BURGESS : « En Irlande, quand je chantais, les gars pleuraient et arrêtaient de se battre. »

Chief Inspector CAMPBELL : « Des bébés abandonnés, au milieu des déchets de poisson et des coquilles d’œufs…  Des fillettes, âgées d’à peine onze ans, déflorées, violées par des hommes sans âge et pour 3 pence la passe ! Tout juste mieux considérées que des animaux. La déchéance ! Des pères avec leurs filles. Des frères et sœurs qui dorment dans le même lit. Les mendiants et les voleurs laissés libres dans les rues. Et chevauchant cet empilement puant de blessures et de chairs putrides, vos maîtres ! Ces hommes pour qui vous travaillez dans l’ombre : les Peaky Blinders ! Le plus vicieux, le plus impitoyable des gangs, qui aveugle ceux qui voient et coupe les langues de ceux qui parlent. »

Citations Peaky Blinders, dont celles de Thomas Shelby, le chef de gang

Peaky Blinders, 1×01

Citations Peaky Blinders – 1×2

Polly GRAY à Thomas SHELBY : « Il sait que c’est toi le chef et il veut te rencontrer. Tu iras lui parler ? – Non. On ne négocie pas en position de défense. On va commencer par attaquer. »

Charlie STRONG à Thomas SHELBY : « C’est Thomas Shelby contre le reste du monde, c’est ça ? »

Ada SHELBY au projectionniste : « Eh ! J’suis une Shelby, moi aussi, d’accord ? Remet-moi mon putain de film, maintenant, bordel de merde ! »

Polly GRAY à Ada SHELBY : «  Tu sais ce qu’on dira ? Que tu es une putain et que cet enfant est un bâtard !  Mais il n’y a pas de mot pour l’homme qui ne revient pas… »

Chief Inspector CAMPBELL à Grace BURGESS : « Grace ? J’ai… de nouvelles informations. Thomas Shelby  est désormais le début, le milieu et la fin de votre mission. »

Grace BURGESS à Thomas SHELBY : « Comment va votre cheval ? – Je viens de lui mettre une balle dans la tête. – Il était boiteux ? – Il m’avait regardé de travers. C’est jamais une bonne idée de regarder Tommy Shelby de travers. »

Thomas SHELBY  à Grace BURGESS : « Tu sais en France… En France, je me suis habitué à voir des hommes mourir. Les chevaux, je ne m’y suis jamais fait. »

Thomas SHELBY à Grace BURGESS : « Alors qu’est-ce que tu chantes ? – Ce que vous voulez ! – Très bien, monte sur une chaise ! – Joyeuse ou triste ? – Triste… – Dans ce cas, tant pis pour vous ! J’vais vous briser le cœur ! – Il est déjà en morceaux ! »

Citations Peaky Blinders : Thomas Shelby et Grace Burgess à propos des chansons tristes

Peaky Blinders, 1×02

Thomas SHELBY à Arthur SHELBY Jr. : « Tâche de te coiffer correctement. On va aller aux courses ! »

Citations Peaky Blinders – 1×03

Grace BURGESS à Thomas SHELBY : « Je ne viendrai pas… aux courses. Sauf si vous me donnez 2 livres et 10 shillings de plus pour la robe. – Je t’ai déjà donné 3 livres. – Et votre costume, vous l’avez payé combien ? – Oh, moi, je ne paye pas les costumes. Le tailleur me les offre ou il perd sa boutique ! »

Citations Peaky Blinders : celles de la belle Grace...

Peaky Blinders, 1×03

Sergent MOSS à Thomas SHELBY : « J’ai entendu… que Freddy Thorne avait épousé votre sœur… Vous avez une drôle de famille. Vous devez avoir hâte que ce soit Noël ! »

Danny WHIZZ-BANG à Thomas SHELBY : « C’est la vérité ? – Non, mais les mensonges se répandent plus vite que la vérité. »

Thomas SHELBY à Danny WHIZZ-BANG : « Des fois, ça dure la nuit entière… Je suis là et j’entends les pelles et les pioches… contre ce mur, là… et je prie pour que le jour se lèvre derrière les rideaux avant qu’ils traversent le mur. Non, je ne prie pas. J’espère…et parfois ça arrive ! C’est le soleil qui gagne. Mais la plupart du temps… ce sont les pioches qui l’emportent. »

Grace BURGESS à Thomas SHELBY : « Les femmes parlent entre elles… – Elles parlent en effet. – Et elle a parlé de vous. Elle a dit que vous gardez tout pour vous. – Eh bien, les hommes sont comme ça. […] – Les hommes aussi devraient parler… »

Charlie STRONG à Thomas SHELBY : « Cette voiture n’a que quatre places, Tommy. Quatre bonhommes, ça va pas suffire si tu tiens à la vie. – Il y aura seulement une fille. »

Arthur SHELBY à John SHELBY et les autres : « Maintenant, vous faites partie de l’armée de Tommy. La famille avant tout ! »

Grace BURGESS à Thomas SHELBY (ils dansent) : « Soit vous avez une jambe plus forte que l’autre, soit nous sommes en train de prendre la tangente ! »

Thomas SHELBY  à Grace BURGESS : « Pars devant avec Kimber. – Seule avec lui ? – Ouais, le temps que je finisse. Ca te va ? Tu toucheras 3 livres de plus pour tes heures supplémentaires. – Je ne suis pas une putain ! – On est tous des putains, Grace. Chacun se vend d’une manière ou d’une autre. Tu voulais travailler avec moi ? Tu vas devoir faire tes preuves. On s’est entendu, je lui ai accordé 2 heures avec toi. Il se prend pour un tombeur, il croit qu’il peut te séduire. Si tu veux t’en débarrasser, donne-lui un coup de pied dans les couilles. – Je suis une clause dans un contrat ? – Pour faire partie de mon organisation, il faut faire des sacrifices. »

Citations Peaky Blinders – 1×4

Polly GRAY : « Les hommes et leur queue ne cesseront jamais de me surprendre ! »

La gitane à Thomas SHELBY : « Pose ta main sur la Bible. – Je ne suis pas croyant. Et de toute façon je ne suis pas venu ici pour mentir. »

La gitane à Thomas SHELBY : « Tu viens ici te vanter de trahir ton acolyte et tu me demandes malgré tout de te faire confiance ? »

Citations Peaky Blinders : celles d'Arthur Shelby Jr.

Peaky Blinders, 1×04

Citations Peaky Blinders – 1×5

Arthur SHELBY Jr. à Arthur SHELBY : « Quand est-ce qu’on embarque, Papa ? »

Grace BURGESS à Thomas Shelby : « Vous voulez un thé ? – Un thé, non. – J’ai du rhum. – Alors je veux bien un thé. – Vous cherchez à m’impressionner ? – Oui ! Tu as un petit biscuit ? – Non, ça attire les souris. »

Citations Peaky Blinders : celles de l'Inspecteur en chef Campbell

Peaky Blinders, 1×05

Grace BURGESS à Thomas SHELBY : « Ca va ? – Je n’entends pas les pelles cogner contre le mur. – Les pelles ? – Tu veux bien m’aider ? – T’aider pour quoi ? – Pour tout. Tout ce qu’il faut endurer. Toute cette vie. Les affaires. Je t’ai enfin trouvée. Et tu m’as trouvé. On sera là l’un pour l’autre. »

Thomas SHELBY à Arthur SHELBY Jr. après sa tentative de suicide : « Tu aurais dû te servir d’un flingue. – Tu te fous de ma gueule, là, Tommy ? – Ouais ! […] John et moi, on partagerait très volontiers ta part en deux, alors la prochaine fois, sers-toi d’un flingue ! »

Citations Peaky Blinders – 1×6

Thomas SHELBY à Arthur SHELBY Jr. : « Arthur ? Arthur, réveille-toi ! Rentre chez toi, lave-toi, vérifie ton barda, prépare tes armes ! – Pourquoi ? … Pourquoi, qu’est-ce qui y a ? – On va le faire aujourd’hui ! »

Polly GRAY : « Seigneur, faites que cette journée se passe bien. Que personne ne soit blessé ou qu’au moins ce ne soit pas dans le clan des Shelby. Veillez sur John, parce que sa famille a besoin de lui. Veillez sur Arthur, parce qu’il a autant de chances de se blesser lui-même que de blesser quelqu’un. Veillez sur Thomas… Je sais comment il est, mais ce qu’il fait, il le fait pour nous, je crois… »

Citations Peaky Blinders : celles de la belle Grace Burgess

Peaky Blinders, 1×06

CAMPBELL à Thomas SHELBY : « Avant la tombée de la nuit, vous aurez le cœur brisé en mille morceaux. Tout comme le mien ! Les hommes comme nous, M. Shelby, sont condamnés à être seuls, et lorsque nous trouvons l’amour, nous devons en payer le prix fort. – Vous oubliez, Inspecteur, que j’ai ma famille.»

Polly GRAY à Ada THORNE : « C’est Tommy qui a donné de la force et du pouvoir à notre famille. Parce qu’il sait que nous devons nous montrer aussi féroces qu’eux si nous voulons survivre ».

Freddy THORNE à Danny WHIZZ-BANG : « Nom de Dieu, Danny, j’te croyais mort ! – Non, j’étais à Londres. C’est pareil. »

Polly GRAY à Grace BURGESS : « Tu sais, une fois que tout ça sera fini, il se pourrait qu’il te pardonne. Il pourrait même te reprendre, on ne sait jamais avec les hommes. Ils vont là où leur queue les porte et rien ne les fait changer d’opinion. Mais je dois quand même te prévenir : jamais je ne pourrai te pardonner ! Ni t’ouvrir ma maison, ni même t’accepter. Et c’est moi qui gère les affaires de cœur dans notre famille ! »

Tommy SHELBY aux PEAKY BLINDERS : « Ce pub a toujours été notre quartier général ! Aujourd’hui il l’est plus que jamais et il nous appartient ! C’est le nôtre, oui ou non ? »

Harry FENTON à Thomas SHELBY : « Je crois qu’en fait vous êtes de vrais salauds, mais… vous êtes nos vrais salauds. »

Harry FENTON à Thomas SHELBY : « Vous allez partir à sa recherche. – Elle fait partie du passé. Et le passé ne m’intéresse pas. D’ailleurs, l’avenir ne m’intéresse pas davantage. – Qu’est-ce qui vous intéresse, Tommy ? – L’instant présent. La minute du soldat. Au combat il n’y a rien d’autre. Une minute et une seule pour tout à la fois. Tout ce qui vient avant n’est rien. Tout ce qui arrive après n’est rien. Rien en comparaison de cette minute-là. »

Thomas SHELBY, à propos de Danny WHIZZ-BANG : « Puissions-nous tous mourir deux fois ! »

Thomas SHELBY à Grace BURGESS : « Un de ces jours, je jetterai ce flingue dans le canal. – Pourquoi pas tout de suite ? C’est le moment, Tommy… Je t’aime. – Ce n’est déjà plus le moment, Grace. Il est déjà trop tard. On aura beau se le dire, il n’y a aucune chance. »

Thomas SHELBY : « C’était une bonne journée. »

Polly GRAY à Thomas SHELBY (à propos de Grace) : « Il y en aura d’autres… – (levant son verre) Aux autres ! A toutes les autres ! »

Thomas SHELBY à Grace BURGESS : « J’ai appris il y a longtemps à haïr mes ennemis et voilà que je me retrouve à en aimer un. L’idée de New-York est intéressante, cependant je me suis donné tellement de mal pour en arriver là. Pour cette victoire. J’ai des responsabilités ici. Des gens à protéger. Des gens que j’aime. Avant la guerre quand j’avais une décision importante à prendre, je tirais à pile ou face. C’est peut-être ce que je vais faire à nouveau. »

Citations Peaky Blinders : s'affronter à travers des mots

Peaky Blinders, 1×06

Plus de 40 citations Peaky Blinders à retenir seulement dans la saison 1 ! Ça donne envie de poursuivre…

Êtes-vous sensible aux citations séries ? Laquelle de ces citations Peaky Blinders retenez-vous ?

A suivre, les citations Peaky Blinders, Saison 2

 

En Savoir plus :

Laisser un commentaire